0033 (0)1 84 800 200 / 00 216 71 86 13 98 devis@partivert-tunisie.com

Faire une chirurgie d’obésité est une décision cruciale pour aider la personne à perdre du poids. Lorsque les régimes alimentaires et l’activité sportive ne parviennent pas à diminuer le poids, la chirurgie devient l’ultime recours. Les interventions bariatriques, comme la sleeve gastrique, interviennent sur la diminution du volume de l’estomac et de l’appétit.

Au fil des mois après l’opération, le patient commence à perdre rapidement beaucoup de poids. La peau s’en trouve extrêmement relâchée et sa rétraction devient impossible. Afin de réparer ce relâchement inesthétique est de faire une abdominoplastie qui consiste à lifter la peau abdominale pour enlever toute la peau abimée.

Quand faire une abdominoplastie après la sleeve ?

Une fois le poids du patient est stabilisé, il peut consulter son chirurgien et s’organiser. Des analyses et des tests sont nécessaires pour que le médecin puisse donner son aval au recours de la plastie abdominale.

Ainsi, le patient peut se retourner vers la chirurgie réparatrice du lifting abdominal pour retrouver une silhouette normale et couper le surplus cutané qui enveloppait les 70 kilos qui ont été perdus grâce à la sleeve gastrectomie.

Abdominoplastie

Principe opératoire

L’indication de cette chirurgie réparatrice est lorsque le ventre commence à pendre en besace sur le pubis. Le relâchement cutané s’observe aussi au niveau des seins, des cuisses et des bras. Lors des entretiens préopératoires, le chirurgien peut indiquer la nécessité de faire une abdominoplastie seule ou avec un bodylift.

Seul le patient pourra décider quand faire une abdominoplastie, mais il ne pourra pas le faire sur un coup de tête. Il faut attendre que le poids se stabilise, c’est la condition sine qua non et consulter le médecin. Généralement, il faut compter une année en moyenne avant de faire une plastie abdominale après la sleeve gastrectomie. Toute personne possède son propre rythme suivant lequel la perte de poids se fasse et le métabolisme de chacun agit différemment.