00 216 71 963 230 devis@partivert-tunisie.com

Cette question revient souvent lors des entretiens préopératoires. Il existe bel et bien une idée reçue qui stipule que les prothèses mammaires risquent d’éclater sous l’effet de la pressurisation. Info ou intox ?

S’il y a bien une idée reçue erronée c’est bien celle-ci. Comment et pourquoi elle est venue aux esprits, on ne sait pas. Toutefois, il faut bien souligner que c’est une intox de premier niveau. Il n’y a aucun effet de la pressurisation sur les prothèses mammaires.

La pressurisation en plein vol

Notons, tout d’abord, que dans la cabine de l’avion, il est appliqué une pressurisation semblable à la pression atmosphérique terrestre. A certains moments du vol, la pression peut augmenter légèrement, tout en restant sans risque sur le corps humain encore moins sur les prothèses.

Les risques et les précautions à prendre sont les mêmes, que vous faites de la marche, que vous prenez l’avion ou même si vous faites de la plongée sous-marine.

L’essentiel, c’est de bien choisir son chirurgien et de s’assurer que les prothèses utilisées respectent bien les normes européennes. Celles utilisées par nos patientes sont sur le marché depuis une dizaine d’années et sont particulièrement fiables. Plus besoin de les changer, une surveillance annuelle est suffisante.

Augmentation mammaire en Tunisie

Composition d’une prothèse mammaire

Bien que nous pratiquions la chirurgie en Tunisie, nous suivons les mêmes règles concernant les prothèses utilisées et les démarches chirurgicales que celles de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

Nous favorisons la pose de prothèses « nouvelle génération » car elles sont composées de gel en silicone cohésif. Elles sont soumises à des examens spécifiques comme des études biologiques et chimiques des éléments qui entrent dans leur fabrication. Des spécialistes évaluent également l’étanchéité de l’enveloppe de l’implant et la silicone utilisée.

Tous nos chirurgiens partenaires veillent à choisir celles provenant de laboratoires certifiés avec le marquage CE et non PIP tout comme les prothèses commercialisées en France.

Les fabricants auprès desquels nous prenons les implants mammaires sont sous la surveillance de l’ANSM qui est l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.